Au coeur du poumon vert de Béziers, le plateau des poètes


Cinq hectares de verdure au centre-ville : le plateau (ou jardin c’est selon) des Poètes est le véritable poumon de la cité de Riquet, rendez-vous de promenades et de pause déjeuner depuis des générations et plébiscité pour les photos de mariage des jeunes couples de biterrois.
Conçu comme un jardin à l'anglaise par les frères Eugène et Denis Bühler - architectes et paysagistes français de renom au XIXe siècle qui ont notamment à leur palmarès le parc de la tête d’Or à Lyon ou plus près de nous le square Planchon à Montpellier . Le jardin des poètes lui, fut inauguré en 1867.
Son but premier ? Relier la gare SNCF et les allées Paul Riquet, artère principale de ville, via un cheminement agréable en plein centre-ville.
Au fil des années bon nombres d'ouvrages sont venus s'y retrouver : bassins, sculptures et monuments jalonnent le plus grand parc de la ville qui est classé Monument Historique depuis 25 ans (1995).

Et au milieu coule une fontaine


Le Titan et sa fontaine sont - avec le Monument aux Morts (d'Injalbert également) - la pièce majeure et emblématique du plateau des poètes.  Elle est composée de plusieurs éléments :

- La statue qui est en bronze et qui représente Atlas ("le porteur" en grec), qui est un des Titans hésiodiques du mythe fondateur de la mythologie grecque, portant le poids du monde sur ses épaules.
- A l'arrière, on peut voir une représentation du dieu Pan - dieu des bergers dans la mythologie grecque -crachant des eaux.
- Sur le bassin inférieur, se trouve une grotte artificielle avec à son entrée un cariatide (symbole de la jeunesse) et un atlante (symbole de la vieillesse ) en marbre de Carrare (extrait des carrières des Alpes apuanes sur le territoire de Carrare).
- Le tout repose sur un coquille géante, elle-même posée sur des chevaux conduits par des anges.

Mais tout n’a pas été simple pour le titan, qui a eu une histoire chaotique avant de pouvoir prendre place au plateau des poètes en 1892 :

  • 1878 : l’oeuvre en plâtre du Titan est refusée par l’Académie comme envoi de 4e année de la Villa Médicis, sous prétexte qu’un groupe en marbre s’impose et qu’un plâtre destiné à être réalisé en bronze est inacceptable. Grâce au soutien du peintre Jules-Eugène Lenepveu, le groupe est accepté comme envoi supplémentaire.

  • 1882 : Injalbert transforme le groupe qu’il a exposé en 1879 en supprimant le génie et en agrandissant la sphère céleste.

  • 1883 : achat du Titan par l’Etat au Salon pour être traduite en bronze. L’installation est prévue sur la terrasse de Saint-Germain-en-Laye.

  • 1884 : le ministre de l’Instruction publique refuse d’accéder à la demande de la ville de Béziers de se voir attribuer le Titan. Injalbert exprime sa profonde déception. Le conseil municipal persiste et crée un comité au mois de novembre qui ouvre une souscription publique.

  • 1885 : le 17 mars, le Titan est attribué à la ville de Béziers à condition qu’il forme le motif principal de la fontaine monumentale qui doit être exécutée d’après le projet d’Injalbert. La statue arrive à Béziers au mois de décembre.

  • 1886 : signature d’un traité avec Injalbert en septembre. Le projet s’élève à 50 000 francs. La souscription publique ne produit que 12 000 francs, le conseil municipal de Béziers vote la poursuite de celle-ci.

  • 1887 : l’emplacement définitif est arrêté au plateau des Poètes. Le projet est modifié avec ajout de deux enfants sur la face postérieure du Titan.

  • 1888 : ouverture du chantier rapidement interrompu par l’arrêt des blocs de marbre à la frontière italienne.

  • 1890 : arrivée des blocs de marbre au mois d’août. 1893 : achevée l’année précédente, la fontaine est inaugurée le 14 juillet, jour de la fête nationale.

LE SAVIEZ VOUS ?

En 1942 : le bronze de la statue du Titan est réquisitionné pendant la guerre, il est démonté et caché dans les établissements Valette et Rouanet puis réinstallé à la Libération.

La fontaine du titan en bref

Horaires d’ouverture : du 1er avril au 31 octobre : 7h-20h non stop (horaires d’ouverture du plateau des poètes)
Accès libre
Où ?
21 rue de la Rotonde – 34500 Béziers
Renseignements supplémentaires : 04 99 41 36 36