IMGP3111

MONUMENT AUX MORTS D'ALIGNAN-DU-VENT

Lieux de mémoire à Alignan-du-Vent
Horaires et services non garantis
  • Ce monument aux morts est la création d'un enfant du pays : Léon Azéma. Architecte né à Alignan-du-Vent en 1888, il est mort à Épernay le 1er mars 1978.
    Fils de viticulteurs ruinés par le phylloxéra, Léon Azéma monte à Paris en 1902 et entre à l'école nationale supérieure des Beaux-arts. Grièvement blessé à Charleroi, fin août 1914 et fait prisonnier, il reste cinq ans en captivité. C'est peut-être pour cela qu'il offrit à son village natal son monument Aux Morts...
    Premier Grand Prix de...
    Ce monument aux morts est la création d'un enfant du pays : Léon Azéma. Architecte né à Alignan-du-Vent en 1888, il est mort à Épernay le 1er mars 1978.
    Fils de viticulteurs ruinés par le phylloxéra, Léon Azéma monte à Paris en 1902 et entre à l'école nationale supérieure des Beaux-arts. Grièvement blessé à Charleroi, fin août 1914 et fait prisonnier, il reste cinq ans en captivité. C'est peut-être pour cela qu'il offrit à son village natal son monument Aux Morts...
    Premier Grand Prix de Rome en 1921, il est lauréat du concours international pour la construction du Palais de Justice du Caire. En 1923, il remporte le concours pour la construction de l'ossuaire de Douaumont, à Verdun, qu'il achève en 1932. En 1936, avec Jacques Carlu et Louis-Hippolyte Boileau, il remporte le concours pour la construction du palais de Chaillot, à l'occasion de l'Exposition universelle de 1937. À 65 ans, il participe au concours de la maison de la Radio à Paris.
Ouvertures
Horaires et services non garantis
Périodes d'ouverture
  • Toute l'année
Déposer un avis
Écrivez votre avis sur Monument Aux Morts D'alignan-Du-Vent :
  • Médiocre
  • Moyen
  • Bon
  • Très bon
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Monument Aux Morts D'alignan-Du-Vent, soyez le premier à en laisser un !