Cornus sanguinea - cornouiller sanguin 

Histoire

Lorsque les Romains déclaraient la guerre, un prêtre se rendait à la frontière ennemie, une javeline de cornouiller sanguin à la main, pour bien marquer les intentions belliqueuses. Le cornouiller symbolise le sang (la couleur rouge de son bois, en hiver, fait penser aux artères et aux veines). Il incarne aussi la mort sanglante : on le surnomme d’ailleurs l’Arbre de Mars (dieu de la Guerre).
Cet arbuste est très prisé dans l’ornementation de haies ou de jardins, grâce à la teinte de son bois. Il existe de nombreux cultivars (*) comme 'Midwinter Fire' qui l’hiver a un bois rouge orangé, qui rappelle des flammes.

(*) Variété d’espèce végétale, obtenue artificiellement, en fonction de caractéristiques souhaitées.
 

 Vertus

Astringent (calme les inflammations cutanées, calme les diarrhées), antifongique (soigne les mycoses), fébrifuge (contre la fièvre), prévient l'artérite (obstruction des artères) et les maladies cardio-vasculaires.

Utilisations

On trouve en pharmacie et parapharmacie un extrait (alias macérat) de bourgeons de cornouiller, reconnu pour son action de drainage des artères.
Les baies sont toxiques si on en ingère une grande quantité. Les oiseaux en revanche s’en régalent.