Celtis australis – micocoulier de Provence

Histoire


Le micocoulier, bien qu’originaire de l’hémisphère sud, est arrivé dans nos contrées méditerranéennes dès l'Antiquité. Il était alors un arbre sacré, les femmes venaient y déposer leur chevelure coupée, en offrandes aux dieux.
En occitan, le micocoulier se dit «fanabreguier» signifie arbre du temple, lieu sacré.

 

Vertus

Ses fruits et ses feuilles sont utilisés pour soigner les diarrhées, il a des vertus astringentes (cicatrisation) et stomachiques (facilite la digestion).  

Utilisations


Ses fruits sont mangés crus, en macération dans l'alcool ou dans des plats.

Son bois est utilisé dans la fabrication d’outils agricoles (la fourche de Sauve) et en ébénisterie, car il est léger et robuste.