Arrivants, estivants, nouveaux résidents, nous vous dédions ce « feuilleton linguistique », véritable manuel de survie orale dans la garrigue biterro-languedocienne. Tous les mots et expressions que nous vous présentons, racontons ici et « à partir de dorénavant », relèvent de l'occitan ou du « francitan » (alias le "français du Languedoc"). Cette trousse de secours conversationnelle vous aidera à vous insérer dans la culture, les coutumes « d’aqui ». Ou de raviver des souvenirs enfouis. Sinon, deux solutions :

  • le goudron et les plumes avec reconduite immédiate à la sortie nord de Lodève où, comme chacun sait, se situe la frontière entre le Midi et la banquise ;

  • recrutement d'un interprète local (un greeter par exemple), pratique linguistique intensive, incluant apéros sous les platanes, abonnement au Stade Raoul Barrière ou à la rigueur, au terrain de pétanque de votre commune de résidence...

Bienvenue donc, au pays où les mots sont autant d'images et d'émotions, autant de véhicules d'une langue riche, ancienne, qui s'adapte à tous les temps, à tou(te)s les modes.

Le feuilleton « do you speak biterrois/Parlatz besierenc ? », c’est :

- 1 épisode par mois

- 5 mots/expressions expliqués, illustrés

- 1 exercice mensuel : composez un texte de 3 phrases maximum, dans lequel figurent ces 5 mots/expressions et envoyez-le nous.

- Le texte retenu par le jury de l’Office de Tourisme sera publié sur notre blog, nos pages Facebook.

- L’auteur gagnera un Pass’familles valable sur le site des 9 écluses de Fonseranes. Ce Pass inclut : 1 journée de stationnement, 1 séance de cinéma immersif (5 personnes maximum), 1 audioguide/véhicule, 1 kit de chasse au trésor/véhicule.

- Où l’envoyer, avant le 15 du mois suivant :
(15 février pour l'exercice du 15 janvier, par exemple)

- par e-mail : accueil.tourisme@beziers-mediterranee.com

- par courrier : Office de Tourisme Béziers Méditerranée, Mail Plein Sud, 1 avenue du Pdt Wilson, 34 500 BEZIERS

 Le ragoût de seiches aux olives, spécialité valrassienne, une recette à faire « coufir » dans une « pignate » (cocotte)- Photo Gilles Deschamps.

C’est parti !

Aïssable : (prononcer "aïssaple") comportement de garnement, insupportable, agaçant : "Ouh, mais que tu es aïssable aujourd'hui toi. Allez zou, file dans ta chambre Ninou, que je te voie plus la figure !"

Brasséjer/brasséjaïre : brasser du vent, brasseur de vent... "Tu sais finalement, une éolienne, c’est pas plus brasséjaïre que ce cabourd de Don Quichotte eh".

Coufir : mijoter, faire mijoter. "Mme Angèle, c'est la reine du ragoût : les petits oignons, les lardons, les haricots, elle fait coufir tout ça dans sa cocotte... et ça te fait de petits "plop" de contentement dessous le couvercle".

Dégun ou digun : personne (au sens de vide). "Mais y a dégun à cette fête".

Pèque : enfant "Quand j'étais pèque, j'allais tous les mercredis chez ma mamée".