Un vent contre en première mi-temps et un vent de face encore plus fort en seconde : et la star de la météo Louise Bourgoin qui nous jurera qu'elle n'y est pour rien... Passe encore l'étrange coincidence entre le nom du club "Ciel&Grenat" ( ciel, ,vous avez dit ciel ?) et le patronyme de l'ex belle de la chaîne cryptée... Mais l'éclair tant attendu n'est jamais venu et force est de constater que les Berjalliens ont mérité leur victoire. On retiendra coté Biterrois une incroyable brochette de maladresses et un pack pris en pleine tempête face à de jeunes et coriaces isérois.Seul (minuscule) rayon de soleil : un bonus défensif acquis contre vents et marées. Seul soulagement face à la sécheresse de jeu proposée par les locaux : le maintien, contrairement aux années précédentes, est définitivement dans la poche, Tant pis pour la manière, on se contentera de ce si peu ... L'éclaircie viendra t-elle dimanche prochain face à nos meilleurs amis-ennemis ? Les Biterrois le doivent à leurs(fidèles) supporters : on compte donc sur eux pour contrer la fougue et la foudre des Audois et redonner de la fierté à ce maillot qui a pris l'eau de (à) la Méditerranée hier soir .