LE FOUR BANAL DE MONTBLANC

Bâtiment civile à Montblanc
Amelie Firmin
Amelie Firmin
  • Il existe depuis l'époque médiévale. Et durant des siècles, tous les montblanais, moyennant redevance au seigneur, ont fait cuire leur pain dans ce four banal, situé au centre du village. Les « banalités » furent supprimées à la Révolution, mais en 1814, plusieurs montblanais rouvrirent le four : ils étaient 977 copropriétaires, soit la quasi-totalité des foyers du village. Raymond Jani, greffier de justice habitant Montblanc, établit les statuts pour l'administration du four. Qui perdura jusqu'en 1924. Puis les boulangers délaissèrent le four banal.
    Il vient d'être restauré, et a été dégagé des bâtiments qui l'entouraient, édifiés en 1843 et 1896. C'est l'aspect primitif du four banal ainsi que le dernier pétrin utilisé, qui sont aujourd'hui visibles, témoins d'un passé où la notion de communauté villageoise se forgeait simplement en cuisant son pain.
  • Langues parlées
    • Français
Prestations
  • Services
    • Animaux acceptés
Déposer un avis

Écrivez votre avis sur Le Four Banal De Montblanc :

  • Horrible
  • Mauvais
  • Moyen
  • Très bien
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Le Four Banal De Montblanc, soyez le premier à en laisser un !